- Questions de Caf en Bourgogne - https://blog.caf-bourgogne.fr -

Le RSA, c’est aussi pour ceux qui bossent…

Adieu le RMI ! Depuis près de 2 ans, ce dispositif a été remplacé par le RSA : Revenu de Solidarité Active [1].

Vous savez probablement déjà qu’il s’agit d’une aide versée à des personnes qui travaillent (ou pas) et dont les revenus sont faibles, avec 4 objectifs :

Mais connaissez-vous les différents types de RSA ? Savez-vous si vous pouvez en bénéficier ? Connaissez-vous son impact précis sur vos revenus ?

Plus d’infos et un témoignage à découvrir en cliquant sur « Lire la suite »…

Le RSA, un coup de pouce pour l’activité : le témoignage de Pierre et Anna

Pierre et Anna sont Nivernais et ils ont chacun 58 et 54 ans. Ils témoignent sur ce que le RSA a changé pour eux depuis sa mise en oeuvre, en juin 2009.

« Tant que nous étions au RMI, nous ne travaillions ni l’un, ni l’autre. Nous avions bien trouvé quelques solutions de dépannage sur des emplois à temps partiel, mais nous avions peur de perdre nos droits si nous avions un salaire, même d’appoint. C’était un peu un cercle vicieux.

[2]Avec le RSA, les choses ont changé. Comme je n’ai pas beaucoup de qualifications, je me suis inscrit comme auto-entrepreneur et je propose mes services pour des petits travaux chez des particuliers. C’est pratique parce que je ne paie des charges que sur mon activité réelle… et surtout, c’est mieux que de ne rien faire !

C’est bon pour le moral de rester actif. Ca permet de voir du monde, et puis ça met du beurre dans les épinards ! Car grâce au RSA, nous continuons à être un peu aidés, ça n’a pas coupé nos aides d’un coup. C’est progressif, en fonction de l’activité que nous avons.

Est-ce que le RSA est une bonne chose pour nous ? Oui, c’est très positif, c’est sûr : même si nous devons nous faire aider par des amis ou des associations pour les papiers, ça a amélioré notre quotidien« .

Retrouvez ici des témoignages vidéos [3] de personnes qui touchent le RSA :

Socle, chapeau, jeunes ou majoré… 4 types de RSA pour répondre à des situations spécifiques

1 – Vous avez entre 18 et 25 ans ? Pour vous, c’est le RSA jeunes !

Depuis le 1er septembre 2010, le RSA concerne aussi les 18-25 ans [4]… s’ils ont travaillé au moins 2 ans à temps plein pendant les 3 dernières années.

Et contrairement aux idées reçues, le RSA jeunes n’est pas une simple aide financière : ce dispositif va bien au-delà, puisqu’il permet aux jeunes de bénéficier d’un accompagnement personnalisé par un référent unique, d’être soutenus et conseillés dans la construction de leur projet professionnel et dans leurs démarches.

2 – Si vos revenus sont inférieurs à 500€ : le RSA « socle »

Ce type de RSA est financé par les Conseils Généraux : il vous concerne si votre travail ne vous permet pas de gagner plus de 500 € et que vous ne disposez pas d’autre source de revenus (pension alimentaire, retraite, etc.).

3 – Vous travaillez, mais vos revenus sont faibles ? Vous pouvez peut-être bénéficier du RSA « chapeau »

Ce RSA « chapeau » est également appelé « RSA activité », parce qu’il vise principalement les personnes qui travaillent, mais qui doivent vivre avec un revenu inférieur au SMIC.

Dans ce cas, le RSA activité permet d’encourager l’activité professionnelle en complétant les revenus.

Pour être très concrets, prenons l’exemple d’un couple sans enfant, dont l’un des deux au moins a plus de 25 ans et qui n’a pas d’autres revenus que ceux de son travail.

En fonction de leur situation, voici un récapitulatif de leurs droits :

[5]

Vous le voyez : des salariés ou des personnes qui travaillent à leur compte et gagnent chacun 500 € par mois peuvent, grâce au RSA, voir leur revenu augmenter de plus de 20%.

Attention ! Ce récapitulatif n’est valable que pour des personnes qui travaillent (revenus issus d’une activité professionnelle). Si vous percevez des indemnités chômage, par exemple, vous droits ne seront pas les mêmes.

4 – Si vous avez des enfants à charge : le RSA « majoré »

On l’appelle aussi le RSA « isolement » car il concerne les parents isolés (avec un ou plusieurs enfants à charge, ou bien qui attendent une naissance).

Et moi, le RSA, j’y ai droit ou pas ?

Testez en ligne vos droits au RSA sur le Caf.fr [6]

Où se renseigner ?

Plusieurs moyens :

Des questions ?

Consultez ici les réponses aux questions les plus fréquentes [8] ou déposez un commentaire sur cet article !

[9] [10]