Questions de Caf en Bourgogne

Le blog officiel des Caf de Bourgogne
 

Mots clés

Où mon enfant handicapé peut-il être gardé ? Exemples en Saône-et-Loire

par Corinne, Caf 71
12Fév2013

Votre enfant est autiste, polyhandicapé, atteint de handicap physique ou mental, de surdité ou de cécité et vous pensez qu’autour de vous, rien n’est prévu pour accueillir sa différence ?

Détrompez-vous : des solutions de garde existent pour les enfants porteurs de handicap !

Aujourd’hui, nous vous proposons d’aller à la rencontre de deux services en Saône-et-Loire (à Louhans et à Montceau) qui œuvrent pour permettre à votre famille de vivre comme tout le monde. Témoignages dans la suite de ce billet.

Louhans : l’exemple de la crèche « O comme 3 pommes »

La crèche « O comme 3 pommes », qui a ouvert ses portes en septembre 2010 à Louhans, a déjà accueilli 2 enfants en situation de handicap. L’équipe s’est organisée et prend petit à petit ses marques pour réussir ces accueils, dont elle n’avait pas l’habitude jusqu’à présent.

1 – Comment se passe la première rencontre à la crèche ?

En général, les familles viennent spontanément vers la structure (ou sont orientées vers la crèche par un professionnel, car il n’est pas toujours facile d’oser franchir la porte).

Afin de proposer un accueil de qualité, la Directrice de la crèche, accompagnée du médecin référent de la structure, rencontre la famille pour évaluer les besoins de l’enfant et les attentes des parents.

Après accord du médecin, une rencontre est organisée avec l’équipe afin de réfléchir à l’organisation de cet accueil dans les meilleures conditions.

Un temps d’adaptation est prévu pour l’enfant accompagné de l’un de ses parents. Ce temps permet à chacun de trouver ses repères.

2 – Et au quotidien, comment mon enfant sera-t-il accueilli ?

Au quotidien, les professionnelles se posent beaucoup de questions sur leur pratique, sur l’accompagnement proposé : « Nos actes sont-ils adaptés ? Qu’est ce que nous apportons à l’enfant ?», etc.

Mais dans les faits, il y a plus de crainte chez les adultes que chez les enfants, qui sont toujours plus à l’aise.

A Louhans, l’équipe s’est rapprochée des spécialistes, qui confirment que « le rôle de la crèche est d’être un lieu de socialisation qui permet entre autre de travailler sur la séparation d’avec les parents, mais en aucun cas un lieu de prise en charge thérapeutique du handicap ».

3 – Quels résultats ?

L’expérience de la crèche permet aujourd’hui de constater très concrètement 3 types de résultats :

  • pour l’enfant, le bonheur d’être entouré d’autres enfants et de se sociabiliser : « La maman sent que son enfant est bien après son passage à la crèche, il rit, gazouille… »
  • pour les parents de l’enfant, une organisation familiale facilitée : « On permet aux parents de prendre un temps de repos pour eux, après une matinée de travail par exemple… »
  • pour toutes les personnes qui entourent l’enfant (enfants ou adultes), c’est une découverte et un apprentissage de la différence :  » Il est important de ne pas rester figé dans une représentation, il est nécessaire de faire tomber beaucoup de barrières, d’aller à la rencontre de l’autre. Après cette expérience, quelle satisfaction pour le personnel accueillant devant les résultats ! »

Montceau-Les Mines : l’exemple de l’initiative intercommunale «Accueil d’enfants différents»

« Accueil d’enfant différents » existe depuis 6 ans dans les communes de Blanzy, Montceau-les-Mines, Saint Vallier et Sanvignes.

1 – A l’origine de cette initiative…

Carine Taillebois, éducatrice spécialisée (qui intervient dans le cadre de l’action intercommunale «Accueil d’enfants différents»), nous explique l’origine de ce projet :

« Cette initiative est née d’un constat dressé par le Docteur Maurizi, pédiatre et conseillère municipale à la Ville de Montceau (71300). Cette professionnelle avait observé dans ses consultations les besoins des familles confrontées au handicap de leur enfant, ainsi que le manque de structure d’accueil.

2 – Plus qu’un simple mode de garde !

En réalité, « Accueil d’enfant différents » est un projet global, qui se décline en plusieurs actions :

  • accueil d’enfants différents dans toutes les haltes garderies du bassin minier,
  • groupes de parole,
  • activité piscine,
  • activités familiales et culturelles : sorties familiales, animation « enfance et musique », etc.

Aujourd’hui, 10 enfants porteurs de handicap sont accueillis comme tous les autres dans les multi-accueils de ces 4 communes. Une éducatrice intervient spécialement pour ces enfants et vient en renfort aux équipes en place. «Le projet est individualisé pour chaque enfant afin de répondre au mieux aux besoins des familles et des enfants.»

2 – Comment se passe la première rencontre ?

Lors d’une demande, la famille est reçue par la responsable de service et l’éducatrice afin d’évaluer les besoins, de connaître les prises en charge existantes, de trouver le créneau horaire d’accueil le plus approprié, etc.

La réponse est rapide.  «Tout est possible, l’accueil peut être adapté à chaque pathologie. Les familles sont soulagées grâce à cet accueil, beaucoup de parents sont au début dans un monde médicalisé, en recherche de diagnostic parfois, en période de reconnaissance du handicap. Alors, la crèche ou le multi-accueil, c’est comme une respiration.»

3 – Quels résultats ?

«Ces rencontres ont permis de créer du lien entre les parents, sentiment d’appartenance à un groupe, confiance… les familles se soutiennent… s’invitent, se reçoiventIl existe une grande proximité entre l’éducatrice et les parents, la relation de confiance est essentielle.

Pour l’éducatrice, «c’est une richesse d’appartenir aux 4 équipes. Il y a une grande souplesse dans l’organisation des accueils, en cas d’empêchement d’un enfant, la place est immédiatement proposée à une autre famille».

Cette formule est un « plus » pour les professionnels de ces structures, mais aussi pour les autres familles et enfants. Il y a un enrichissement mutuel, l’éducatrice permet la création de lien entre les enfants, les adultes. Bien sûr, il y a parfois des paroles malheureuses de la part des autres parents, car le handicap peut faire peur ou provoquer des réactions de rejet… mais une fois les craintes levées, l’accueil de tous permet aux autres parents de relativiser.

Modes de garde pour enfants porteurs de handicap : où se renseigner ?

Vous êtes parent d’un enfant différent ? Vous n’habitez pas en Saône-et-Loire ? Sachez qu’encouragées par la loi de 2005, d’autres initiatives existent, dans chaque département, pour accueillir les enfants porteurs de handicap.

Pour en savoir plus, vous pouvez par exemple commencer par interroger les structures et les services proches de chez vous (Caf, Mairie, CCAS, communauté de communes, Conseil Général, etc.), qui vous orienteront et vous indiqueront les modes de garde adaptés à proximité.

Et surtout : n’hésitez pas à pousser la porte pour poser des questions ! Vous serez toujours bien accueillis. Actuellement, nous constatons que certains parents n’osent pas demander des informations alors qu’une solution de garde existe et permettrait d’alléger le quotidien. Avouez que c’est dommage !

Classé dans Etre parents, Handicap
4 commentaires pour

“Où mon enfant handicapé peut-il être gardé ? Exemples en Saône-et-Loire”

  1. Le 6 mars 2013 à 17 h 19 min durand pierrette dit:

    je perçois l AAH depuis 10 ans et suis sans activité. Je suis un stage de remise à niveau pendant 4 mois; je touche 1923 euros par mois payés par l ASP ( ils se basent sur mes derniers salaires ( perçus en 1998) Bien que cela me paraisse enorme pour une stage au greta, je ne vais pas les refuser, j’en ai trop besoin. Je voudrais savoir combien va t on m enlever sur l’année 2015 ( calculs sur 2013) sur mon AAH sur toute l année? merci de votre réponse

  2. Le 14 mars 2013 à 19 h 16 min Modératrice , Caf Bourgogne dit:

    Bonjour Pierrette ,
    Je suis désolée ,mais via ce blog je ne peux répondre qu’a des questions d’ordre général et non à des questions particulières qui nécessitent l’examen de votre dossier et une étude personnalisée de vos droits en fonction de votre situation .
    Bien cordialement .

  3. Le 26 juin 2014 à 15 h 20 min Séverine dit:

    Bonjour, je suis aide medico psychologique et je souhaiterai m’occuper d’enfant handicapés en saone et loire ou puis je trouver ce genre d’emploi???
    Cordialement.
    S.L

  4. Le 3 juillet 2014 à 14 h 46 min Modératrice , Caf Bourgogne dit:

    Bonjour Séverine ,
    Vous pouvez consulter le site du Conseil Général de votre département ,et bien sur Pole emploi .
    Bonne journée,