Questions de Caf en Bourgogne

Le blog officiel des Caf de Bourgogne
 

Mots clés

Garde des enfants de moins de 3 ans : la Côte-d’Or en excellente place

par Modératrice , Caf Bourgogne
20Fév2018

C’est le Rapport 2017 de l’Observatoire national de la petite enfance (publié fin janvier 2018) qui l’indique : la Côte-d’Or figure parmi les départements où les possibilités (théoriques) de garde pour les enfants de moins de 3 ans sont les plus élevées !

garde des enfants de moins de 3 ans en France

Crédit illustration : Rapport 2017 de l’Observatoire national de la petite enfance

En effet, en 2015, la capacité théorique d’accueil pour 100 enfants de moins de 3 ans dans notre département se situait entre 70 et 91 places (voir carte ci-dessus), contre 56,6 places en moyenne sur le territoire national. La Côte-d’Or figure ainsi parmi les 17 départements français les plus dynamiques en matière de garde d’enfants en bas âge.

10 chiffres à retenir du Rapport 2017 de l’Observatoire national de la petite enfance

Au niveau national, voici d’autres données chiffrées que nous avons retenues de la lecture de ce rapport :

  • Il y a eu 785 000 naissances, en France, en 2016. Malgré une baisse de 14 000 naissances par rapport à 2015, la France reste le pays le plus fécond d’Europe (1,93 enfant par femme).
  • 86 % des enfants de moins de 6 ans vivent avec leurs deux parents.
  • Près de deux tiers des familles avec au moins un enfant de moins de 3 ans sont des couples avec deux actifs (en emploi ou chômage) ou des familles monoparentales avec un parent actif.
  • La crèche est le mode de garde plébiscité par les parents d’enfants en bas âge : 30 % des familles désirent confier leur enfant à une crèche, 26 % des familles souhaitent s’occuper elles-mêmes des enfants, 24 % des familles n’expriment pas de préférence particulière et 19 % des familles veulent recourir à un(e) assistant(e) maternel(le).
  • Près de 8 familles sur 10 (79 %) ont eu recours au mode d’accueil souhaité.
faire garder ses enfants

Crédit photo : Pixabay

  • En décembre 2016, 410 800 familles ayant arrêté ou diminué leur activité professionnelle pour s’occuper de leurs enfants ont bénéficié d’un complément d’activité, dont 268 600 familles bénéficiaires de la PreParE.
  • Fin 2016, les pères bénéficiaires d’un complément d’activité représentent seulement 4,4 % des bénéficiaires (contre 4,2 % en 2015). Même si en légère progression entre 2015 et 2016, la proportion de pères qui recourent au complément d’activité demeure encore très faible.
  • Le recours à un(e) assistant(e) maternel(le) est en baisse depuis 2014. En 2016, 1,07 million de parents employeurs ont eu recours aux services de 328 000 assistant(e)s maternel(le)s, soit 8 500 de moins qu’en 2015.
  • Environ 12% des enfants de 2 ans sont scolarisés. C’est un taux relativement stable depuis 2012.
  • Seulement 3 % des enfants de moins de 3 ans sont gardés principalement par leurs grands-parents en 2013. Les grands-parents assurent plutôt une garde de dépannage (42 % des enfants de moins de 6 ans sont concernés), une garde de loisirs, c’est-à-dire pendant les vacances scolaires, les week-ends, ou encore, une garde de routine sur un faible volume horaire et en complément d’un autre mode de garde.

Cet article vous a intéressé(e) ?

Alors n’hésitez pas à le faire circuler autour de vous, en l’envoyant par e-mail ou en le partageant sur les réseaux sociaux !