Questions de Caf en Bourgogne

Le blog officiel des Caf de Bourgogne
 

Mots clés

Chômage partiel ? Vous devez peut-être le déclarer à la Caf !

par Modératrice , Caf Bourgogne
12Nov2020
Photo © Pixabay

En raison de la crise sanitaire, le Gouvernement a annoncé la prolongation du dispositif de chômage partiel jusqu’à la fin de l’année 2020 pour tous les secteurs protégés : culture, événementiel, sport, tourisme…

Désormais, si vous vous trouvez au chômage partiel pendant trois mois consécutifs (ou plus), vous devez le déclarer à votre Caf.

Explications dans la suite de cet article !

3 mois consécutifs = une déclaration à la Caf

Si vous avez connu une période de chômage partiel pendant trois mois consécutifs, vous devez le déclarer à votre Caf.

Cette démarche vous est généralement favorable, car elle permet à la Caf de prendre en compte votre situation afin éventuellement d’ajuster vos droits en fonction de l’évolution de vos ressources.

Très concrètement, voici deux exemples :

  • si vous avez été au chômage partiel en août, en septembre mais pas en octobre, alors vous n’avez rien à déclarer à la Caf, car dans cet exemple, votre période de chômage partiel est inférieure à 3 mois consécutifs.
  • en revanche, si vous avez été au chômage partiel en juillet, en août et en septembre ► vous devez déclarer à la Caf l’ensemble de ces périodes, car dans cet exemple, votre chômage partiel a duré 3 mois consécutifs.

Comment déclarer votre chômage partiel à votre Caf ?

Rassurez-vous, c’est simple et rapide !

► 1ère possibilité = connectez-vous à votre Espace Mon Compte, rubrique Consulter ou modifier Mon profil

► 2e possibilité = connectez-vous sur l’application mobile Caf – Mon Compte, rubrique Profil.

Dans les deux cas, vous devrez indiquer, pour chaque mois, le nombre d’heures de chômage partiel que vous avez effectué.
 

Vos ressources ont diminué ? Votre activité professionnelle est impactée par la crise ? 

Pensez aussi à faire une simulation pour savoir si vous pouvez bénéficier de l’aide personnelle au logement, du Rsa ou de la Prime d’activité.