Questions de Caf en Bourgogne

Le blog officiel des Caf de Bourgogne
 

Mots clés

Allocation pour Adulte Handicapé : bon, finalement, j’y ai droit ou pas ?!?

par Marc, Caf Bourgogne
11Oct2011

Nous sommes tous concernés par les dépenses de la vie courante mais pour les personnes atteintes d’un handicap, il en existe d’autres qui viennent s’ajouter à un budget parfois serré.

C’est pour cette raison qu’il existe l’Allocation pour Adulte Handicapé : pour pouvoir alléger certains frais auxquels les personnes handicapées doivent faire face.

Quelles sont les conditions pour pouvoir bénéficier de l’AAH ?

Quelles sont les démarches à suivre ? A qui devez-vous vous adresser ?

Autant de questions auxquelles nous vous proposons de répondre dans la suite de ce billet !

1. J’ai déjà entendu parler de l’AAH : quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

A priori, l’Allocation pour Adulte Handicapé vous concerne si :

  • votre taux d’incapacité est au moins égal à 80%,
  • et vos ressources financières annuelles sont inférieures à 8731 € (si vous vivez seul) ou 17 462 € (si vous vivez en couple).

    Chaque cas étant particulier, n’hésitez pas à consulter le site de la Caf : www.caf.fr !

    2. Qui décide : la Caf ou la MDPH ?

    Si vous pensez répondre aux 2 critères ci-dessus, nous vous conseillons de demander un dossier auprès de votre Maison Départementale des Personnes handicapées (MDPH).

    Une fois votre dossier complété, il sera étudié par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

    La CDAPH est chargée de statuer sur différents droits et attributions concernant la demande : le droit et la durée de versement de l’AAH et de son complément, l’attribution de la carte d’invalidité…

    C’est seulement lorsque la CDAPH aura prononcé son accord, que la Caf  prendra le relais.

    3. Cas pratique : au secours, j’ai reçu 2 réponses contradictoires sur mon dossier !

    handicap AAH

    Question d’allocataire : « La MDPH, par le biais de sa commission d’attribution (CDAPH) m’a bien attribué un droit à l’AAH.

    Je me suis donc rendu au guichet de la Caf pour toucher la prestation… et mon interlocuteur m’a informé que je n’y avais plus le droit ! Je ne comprends pas. »

    Notre réponse :

    C’est effectivement une confusion assez fréquente chez nos allocataires. Les deux réponses vous semblent contradictoires mais en réalité, elles se complètent !

    En fait, la Caf, la MDPH et la CDAPH ont des rôles successifs et complémentaires :

    • la MDPH va vous recevoir, vous informer sur les démarches à suivre et transmettre votre dossier à la CDAPH
    • la CDAPH va, pour sa part, prendre une décision sur votre taux d’incapacité. Elle vous transmet une réponse de principe sur votre dossier AAH, sous réserve de vérifications ultérieures, par la Caf, de l’ensemble des autres points de votre situation. Cela signifie que tant que vous n’avez pas reçu la réponse de la Caf, votre droit reste théorique.
    • Enfin, votre Caf étudie les dossiers qui ont reçu une réponse favorable de principe par la CDAPH. Au cours de cette étape, nous allons vérifier que votre dossier remplit bien toutes les autres conditions (par exemple, vos ressources : ce point ne relève pas de la compétence de la CDAPH). C’est aussi la Caf qui s’occupera de vous attribuer définitivement cette allocation et qui versera le montant de l’aide à laquelle vous avez droit. En cas de refus, c’est, là encore, la Caf qui est chargée de vous en informer.

    Pour résumer :

    • la CDAPH donne un accord théorique, sous réserve d’examen d’un certain nombre d’autres critères,
    • si votre dossier a reçu un accord de principe de la CDAPH, la Caf étudie alors de manière complète votre situation et vous transmet une réponse définitive.

    Vous avez une question ? Quelque chose que vous n’êtes pas sûrs de comprendre ?

    • Si vous pensez que votre question concerne d’autres allocataires, vous pouvez la poser publiquement en déposant un commentaire (voir ci-dessous) !
    • En revanche, si votre question concerne des éléments privés de votre dossier, prenez contact avec nous via notre formulaire de contact.

     

    Classé dans Handicap
    6 commentaires pour

    “Allocation pour Adulte Handicapé : bon, finalement, j’y ai droit ou pas ?!?”

    1. Le 29 août 2013 à 17 h 08 min Jérémy dit:

      Bonjour, ma question est la suivante :

      La décision da la CDAPH est elle transmise à la CAF meme en cas de refus ?

    2. Le 9 septembre 2013 à 17 h 15 min Modératrice , Caf Bourgogne dit:

      Bonjour Jérémy ,
      La Caf n’étudie que les demandes qui ont reçu un accord (médical ) de principe par la CDAPH .
      Bonne fin de journée .

    3. Le 31 janvier 2015 à 15 h 42 min Falaise Gisèle dit:

      Bonjour,
      Mon fils a été hospitalisé en urgence suivi par un séjour en clinique psy durant 3 mois. Après sa sortie il a été dirigé vers un HDJ où il s’y rend toute la journée, toute la semaine. Cela devrait durait au moins 3 mois.
      C’est moi qui, pour l’instant, subvient totalement à tous ses besoins, il ne touche que 300 e par mois. Je ne pourrais pas continuer encore longtemps; Que va-t-il se passer quand je ne pourrais plus financer ses besoins primaires.
      Il n’a pas reçu de réponse à sa demande d’AAH datant de septembre, début octobre. Faut-il considérer cela comme un refus ? Peut-il en refaire une autre ? Qui doit le guider pour cela. ESt-ce au médecin psy de s’en occuper, est-ce à l’A.S ? au psychologue ? etc
      Merci par avance de votre aide à comprendre ce problème.
      G. Falaise

    4. Le 9 février 2015 à 17 h 15 min Modératrice , Caf Bourgogne dit:

      Bonjour Gisèle ,
      C’est effectivement à l’assistante sociale de vous accompâgner dans toutes ces démarches en sollicitant les organismes concernés .
      (la MDPH se prononce sur la situation médicale ,et ensuite la Caf attribue L’AAH en fonction des revenus de la personne concernée )
      Vous pourrez trouver des informations complémentaires sur L’AAH sur notre site caf.fr .
      Dans l’attente d’une décision concernant l’AAH ,votre fils peut peut etre prétendre au RSA .
      Vous pouvez faire une simulation afin de savoir si il a droit à cette aide .
      Bien cordialement,

    5. Le 19 février 2015 à 14 h 33 min combeau andre dit:

      étant en invalidité au deux tiers aije droit a lAAH

    6. Le 23 février 2015 à 17 h 04 min Modératrice , Caf Bourgogne dit:

      Bonjour André ,
      Votre taux d’incapacité déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph, ex-Cotorep) est au moins égal à 80 %.
      S’il est compris entre 50 et 79 %, votre handicap doit entraîner une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi, reconnue par la Cdaph.
      Bonne journée,