Questions de Caf en Bourgogne

Le blog officiel des Caf de Bourgogne
 

Mots clés

Parent célibataire ? L’ASF peut vous être versée quels que soient vos revenus

par Anne, Caf 21
7Fév2017
ASF allocation de soutien familial

Crédit photo : pixabay

Beaucoup de parents isolés ignorent que l’Allocation de Soutien Familial (ASF) est l’une des rares prestations de la Caf versée sans condition de revenus, c’est-à-dire quel que soit le niveau de rémunération du parent.

Cette aide s’adresse par exemple aux foyers monoparentaux composés d’un parent veuf, divorcé, séparé, qui assume seul la charge de l’éducation de son ou ses jeunes enfants.

Plus d’infos dans la suite de cet article !

Qu’est-ce que l’allocation de soutien familial (ASF) ?

L’allocation de soutien familial (ASF) est une aide versée par la Caf au parent isolé, dans un cas bien précis : lorsqu’il doit élever un enfant (âgé de moins de 20 ans) privé de l’aide financière de l’un ou de ses deux parents.

Le montant de l’Asf est de 104,75 € par enfant et par mois (montant valable jusqu’au 31 mars 2017). Dans la situation où l’enfant est privé de l’aide de ses deux parents, le montant de l’Asf est alors de 139,58 € par enfant et par mois.

Cette aide n’est pas soumise à condition de ressources.

En revanche, elle n’est plus versée au parent isolé s’il se remet en couple (mariage, pacs ou simple concubinage), ou bien lorsque l’enfant atteint l’âge de 20 ans.

Du nouveau depuis le 1er avril 2016

Séparation ou divorce

Crédit photo : pixabay

Depuis avril dernier, les conditions d’ouverture du droit à l’Asf sont étendues.

Pour résumer, désormais, l’allocation de soutien familial est versée dans 5 situations différentes :

  • au parent seul en charge d’un enfant non reconnu ou dont l’un des parents est décédé ;
  • au parent ne percevant aucune aide financière de l’autre parent lorsque l’obligation d’entretien pour l’enfant n’est pas fixée (absence de jugement) et ce, pendant 4 mois. Ensuite, le parent ayant la garde doit engager des démarches pour faire fixer la pension alimentaire ;
  • au parent ne pouvant bénéficier d’une pension alimentaire en raison de la situation du parent débiteur (par exemple, l’insuffisance des ressources) ;
  • au parent créancier d’une pension alimentaire d’un montant inférieur à 104,75€ et payée intégralement par l’autre parent. L’Asf sera versée jusqu’à hauteur de 104,75€ en complément de la pension alimentaire payée par l’autre parent ;
  • aux créanciers d’une pension alimentaire fixée, mais non payée, ou partiellement, par l’autre parent. Dans ce cas, l’Asf est versée à titre d’avance sur la pension alimentaire impayée. Une démarche de recouvrement est ouverte parallèlement pour récupérer l’intégralité de la pension alimentaire impayée.

Bon à savoir : l’Asf concerne, dans sa grande majorité, les foyers monoparentaux. Elle peut toutefois également être versée dans une 6e situation aux tiers ayant recueilli un enfant dont la filiation n’est pas établie, ou dont les parents ne remplissent pas leurs obligations alimentaires, ou sont décédés.

Comment demander l’ASF ?

Pour faire une demande d’ASF en ligne, rendez-vous sur le site Internet de la Caf puis téléchargez le formulaire ASF

Vous pouvez également retrouver plus d’informations sur le site Internet de l’ARIPA (plus d’infos sur l’ARIPA dans ce précédent article de notre blog)

La Paje, une aide de la Caf pour les jeunes parents

Crédit photo : Pixabay

Cet article vous a intéressé(e) ?

Si vous avez trouvé cette information utile, n’oubliez pas de faire circuler cet article autour de vous, par e-mail ou sur les réseaux sociaux !

Vous rendrez certainement service à de nombreux parents isolés qui ignorent leurs droits.